Samedi d'aout férié, ensoleillé 35°, les conditions idéales pour inviter quelqu'un à la pêche sur les quais Strasbougeois avec 25 touristes au mètre carré (ding).
Benoît (rencontré grâce à ce magnifique, sublime, admirable, merveilleux, prodigieux et j'en oublie blog) me rejoint au niveau de la caserne, on lance entre deux grappes de touristes pendant 15 minutes sans voir autre choses que des perche qui escortent les leurres jusqu'au quais puis on décide d'aller vers l'écluse de l'ENA là ou il y beaucoup moins de touriste...et presque autant de poissons actifs.
Un chevesne suicidaire de 40cm se pique sur un B'freeze, puis plus tard un aspe loupe mon sammy. Je n'aurai donc pas pu permettre à mon hôte de croiser le chemin d'un aspe et ainsi lui faire découvrir son attaque à arracher un bras :d.

Comme d'hab en ce moment, pas de photo car un hameçon du leurre s'est planté dans le dos du chevesne,
et vu que ça le fasait saigner, pas envie plus que ça de le priver de son milieu de prédilection.
Mais y'a un témoin !!!

Peu de temps après, j'ai abandonné Benoît pour faire un aller-retour Stras-moulin-Stras pour admirer deux spectacles de rue (c'est la saison en ce moment).
Mais le spectacle le plus affligeant que j'ai vu, ce sont deux brochets, le ventre en l'air retrouvés dans les petits bassins de la place Kleber mis là par des gros connards, je pense qu'ils voulaient qu'ils grandissent dans ces bassins de 30cm de fond...La prochaine fois ils n'ont qu'a essayer dans un verre d'eau, y'aura tout autant de chances de réussite (dieu)...pas possible d'être aussi cons !